Soutenez nos actions

Faites un don

 

En faisant un don, ponctuel ou mensuel, vous nous aidez à protéger la plus grande population de l'hémione d'Asie qui se trouve aujourd'hui en Mongolie, ainsi que l'écosystème fragile et unique du désert de Gobi où cette espèce vit. 

 

-80% des dons sont utilisés pour financer nos recherches ainsi que nos différentes actions de conservation, 

 

-20% seulement des dons sont utilisés pour les frais de fonctionnement de notre association, dont nous réduisons les frais au maximum. 

 

Soutenez dès à présent nos actions et devenez vous aussi acteur de la conservation de la biodiversité

 

 

N'oubliez pas que même de petits montants peuvent faire une grande différence! 

 

Don unique via Paypal

Don unique ou mensuel en ligne via le site sécurisé HelloAsso

Don par chèque bancaire

Vous pouvez nous faire parvenir votre don en réglant par chèque, à l'ordre de "Association GOVIIN KHULAN". Merci d'envoyer votre chèque ainsi que vos coordonnées (principalement votre adresse email si vous souhaitez être tenu informé de l'évolution de nos actions) à l'adresse suivante:

 

Association GOVIIN KHULAN

15, rue du Noyer Baron

77690 Montigny-sur-Loing

FRANCE


Soutenez l'un de nos projets

En plus, ou indépendamment de votre don à notre association, vous pouvez aussi choisir de soutenir un projet spécifique parmi ceux mentionnés ci-dessous. 
N'oubliez pas de mentionner en commentaire lors de votre don en ligne quel projet vous souhaitez soutenir. 


1. Recherches sur l'utilisation des points d'eau par les khulans et les autres espèces du Gobi

Nom du projet: "Recherches" 

 

En coopération avec certains membres de la communauté locale de notre région d'étude ainsi que le personnel des aires protégées du sud Gobi, notre équipe conduit des recherches - à l'aide de pièges photographiques - afin de déterminer: 

-si il existe ou non une compétition entre les différentes espèces animales (domestiques et sauvages) avec l'hémione afin d'accéder aux rares points d'eau qui se trouvent dans le Gobi, 

-tranches horaires (du jour ou de la nuit) où les hémiones visitent préférentiellement les points d'eau et si des facteurs extérieurs influencent ces choix, 

-la durée moyenne d'abreuvement selon l'âge et le sexe des individus, 

-autres

 

Exemple de frais relatifs à ce projet

-1 piège photographique coûte en moyenne 450 euros

-1 mois de salaire pour le personnel local pour la mise en place des pièges photo: 65 euros (par personne pour environ 6 jours de travail par mois pour la mise en place et la vérification des pièges)

-1 mois d'essence pour le personnel local pour la pose de pièges photo: 65 euros (pour une 1 moto en été et au printemps) et 140 euros (pour un véhicule russe en hiver et en automne). 

-1 voyage dans le Gobi pour notre équipe afin de récolter les cartes mémoires et faire des observations complémentaires: 700 euros

 


2. Education à l'écologie et à la protection de l'écosystème du désert de Gobi

 

Nom du projet: "Education" 

 

Nous sommes convaincus que l'éducation représente la clé du succès sur le long terme pour la conservation de la biodiversité. 

 

Nos objectifs sont de développer: 

 

  • un programme et des activités spécifiques et uniques sur l'écologie, la conservation de la biodiversité et la protection de l'écosystème du désert de Gobi pour les enfants et adultes vivant dans les régions du Gobi,

 

  • un programme et des activités spécifiques sur l'écologie, la conservation de la biodiversité et des méthodes de recherches pour les gardes des aires protégées des régions du Gobi. Notre première région cible sera les aires protégées du petit Gobi A et petit Gobi B. 

 

Le coût estimé pour ce projet est de 12 700 euros qui permettra de développer les différents programmes et activités, imprimer le matériel et acheter l'équipement nécessaires pour les conduites des leçons et formation dans le désert de Gobi. 

 


3. Foin et eau en cas de sécheresse

Nom du projet: "Sécheresse"

 

En cas de forte sécheresse, comme cela est le cas en 2018, beaucoup d'animaux sauvages meurent car ils ne peuvent trouver ni eau pour s'abreuver ni herbe à manger. Certains groupes locaux se mobilisent pour apporter du foin et de la glace en hiver, ou creusent des points d'eau artificiels pour apporter de l'eau aux animaux quand tous les points d'eau naturels sont asséchés. En faisant un don pour ce projet vous nous aiderez à fournir - avec nos partenaires locaux - du foin et de l'eau pendant les hivers rudes et grandes sécheresses.