Développement des compétences des gardes des aires protégées

Parce que les rangers vivent dans le désert de Gobi tout au long de l’année et connaissent cette région depuis leur enfance, parce qu’ils côtoient la faune sauvage au quotidien, et qu’ils possèdent une excellente connaissance de celle-ci ainsi que de la biodiversité de cette région, et parce qu'ils connaissent également très bien les familles vivant dans cette région ainsi que les difficultés et besoins de la population, il nous paraît donc primordial voire indispensable de coopérer étroitement avec eux sur le long terme.

 

C’est grâce à cette collaboration étroite et pérenne avec les rangers que pourront être améliorées les connaissances sur les espèces menacées, sur la nature des relations entre les hommes et la faune sauvage et la nature des menaces affectant la survie des espèces sauvages dont le Khulan. C’est aussi grâce à cette coopération qu’un dialogue avec la population locale pourra être instauré, que son information, son éducation et son implication à la protection de la biodiversité de la Mongolie pourront être optimisées, et que les actions de conservation des espèces menacées pourront être suivies durablement et efficacement.  

 


Quels sont nos objectifs avec les gardes des aires protégées?

 

En 2016 nous avions participé, en coopération avec une autre organisation mongole, à la formation des gardes des aires protégées, de certains membres de la communauté locale ainsi que des gardes frontaliers. Cette formation sur la protection de l'environnement était principalement basée sur des activités ludiques. Cette formation avait connue une très grand succès mais nous pensons que les méthodes de formation doivent être à présent développées, adaptées au public mais aussi aux enjeux actuels, et qu'elle doit contenir à la fois des activités ludiques, pédagogiques ainsi que des évaluations des connaissances régulières. 

 

Notre équipe envisage donc d'apporter une formation complémentaire aux gardes des aires protégées avec lesquelles nous travaillons au cours de l'année 2021. Cette formation sera conduite toute au long de l'année, en utilisant des activités sur site, sur le terrain et en ligne. 

 

Les activités en ligne aideront à développer une formation à distance qui d'une part aidera notre équipe à rester connectée de manière régulière avec l'équipe des aires protégées, mais qui contribuera également à s'adapter à des situations de crise sanitaire ou autre comme celle de la pandémie liée au Covid-19 qui a limité considérablement les déplacements au cours de l'année 2020. 

 

Notre formation portera sur les sujets suivants: 

 

-Ecologie, 

-Biodiversité et conservation de la biodiversité et des espèces sauvages, 

-Ecologie de l'hémione de Mongolie et les services écologiques de cette espèce, 

-Caractéristiques de l'écosystème du désert de Gobi et ses services écologiques, 

-Eco-tourisme et observation responsable de la faune sauvage, 

-Méthodes de recherches et de collecte d'échantillons. 

 

Les gardes des aires protégées ainsi que les gardes frontaliers seront également impliqués dans les recherches que nous conduisons dans cette région et de l'équipement technique (pièges photographiques, jumelles, etc) leur seront fournis.